Acide mandélique : définition et contre-indications

L’acide mandélique peut être défini comme l’une des substances alliées de la beauté des femmes et des hommes pour garder une peau jeune et lisse. Il s’agit d’un acide alpha-hydroxy, c’est-à-dire un de ces acides utilisés en cosmétique, mais aussi en dermatologie pour réaliser ce que l’on appelle un peeling chimique ou une exfoliation afin d’éliminer les cellules mortes. Cette substance se trouve principalement dans la peau des amandes, et ce n’est pas un hasard si le nom “mandélique” vient du mot allemand “mandel”, qui désigne le fruit.

Acide mandélique : propriétés

L’acide mandélique est un ingrédient naturel ; il se présente sous forme de cristaux et est synthétisé dans la création de crèmes et de produits à application topique, tels que les gels et les sérums. Il est utilisé en particulier pour exfolier la peau, comme déjà mentionné, pour la rendre lisse, veloutée et tonique avec une action tonifiante et anti-âge.

Il est capable de stimuler la production d’une substance tout aussi naturelle comme le collagène. Le collagène est connu pour réduire les rides et les cicatrices. C’est pourquoi il est recommandé aux personnes souffrant d’acné ; non seulement il prévient les irritations et les inflammations localisées, mais il agit également sur les imperfections de la peau.

En plus d’exfolier et de stimuler la production de substances anti-âge, l’acide mandélique est également un puissant hydratant. Il nourrit la peau en profondeur et lui donne de l’éclat et de l’élasticité.

L’acide mandélique a également d’autres utilisations, à commencer par le traitement des taches solaires et des taches de vieillesse. Il s’agit, en effet, d’un éclaircissant naturel de la peau ; il tend à éliminer les décolorations dues à la présence d’une hyperpigmentation causée par l’exposition au soleil ou par l’accumulation localisée de mélanine. De cette façon, le teint tend à s’unifier et à paraître beaucoup plus jeune que son âge réel.
Pour la même raison, la peau abandonne l’aspect terne causé non seulement par les années qui passent mais aussi par le tabagisme.

L’acide mandélique dans les médicaments

L’acide mandélique est également utilisé en médecine officielle ; non seulement pour les traitements dermatologiques, mais aussi dans la composition de certains médicaments anti-inflammatoires et antispasmodiques. Ces médicaments peuvent être utilisés pour traiter certains troubles intestinaux et musculaires.

Dans de nombreux cas, il est utilisé comme préparation à l’application cutanée d’autres acides plus incisifs, comme l’acide glycolique, plus connu. Toutefois, les crèmes et produits à base de cette substance sont bien tolérés, et ce n’est pas un hasard s’ils sont utilisés pour traiter les peaux particulièrement délicates et sensibles.

L’un des mérites de l’acide mandélique, très apprécié tant en cosmétique qu’en dermatologie, est le fait qu’il n’est pas photosensible. En d’autres termes, son application n’empêche pas l’exposition au soleil quelques heures après l’utilisation ou une séance de bronzage.

Cette substance peut être utilisée en été ou pendant les périodes chaudes, contrairement aux autres acides utilisés pour les peelings chimiques ou les traitements anti-âge. Il n’a pas d’effets secondaires tels que l’irritation, l’hyperpigmentation, le gonflement ou les démangeaisons. Divers troubles et imperfections peuvent être traités avec l’acide mandélique. Les masques contenant de l’acide mandélique améliorent l’aspect de la peau, la recompacte et apaise les rougeurs causées par la rosacée.

Contre-indications de l’acide mandélique

L’acide mandélique est généralement bien toléré ; les épisodes d’effets indésirables tels que rougeurs, gonflements, démangeaisons ou formation de boutons sont très rares. Le fait qu’il ne soit pas photosensible signifie qu’il peut être utilisé toute l’année, même si certaines précautions sont nécessaires. Il s’agit en fait d’une substance utilisée pour ses propriétés exfoliantes, c’est pourquoi il est toujours bon d’utiliser une crème hautement protectrice pour se défendre contre les rayons UV.

La raison est simple : après le peeling, la peau est plus fine, il est donc conseillé d’attendre au moins un jour avant de bronzer, surtout pour les peaux très délicates ou particulièrement pâles. Une autre précaution, surtout pour les peaux sensibles, est d’utiliser des cosmétiques contenant de l’acide mandélique dont la concentration n’est pas élevée. Il est toujours bon d’éviter d’appliquer ces produits sur les zones où la peau est plus fine, c’est-à-dire les lèvres et le contour des yeux.

Leave a Reply

Your email address will not be published.